CLASSIQUES

SWEET DREAM 미몽

de YANG Ju-nam - 1936 - 47 min

SYNOPSIS

Ae-sun a soif de liberté. Cette mère de famille de la classe moyenne ne supporte plus sa condition et néglige ses devoirs d’épouse et de mère, au grand dam de son mari qui la chasse du domicile familial. Elle s’installe alors à l’hôtel avec son amant.

YANG JU-NAM

SWEET DREAM est le premier long-métrage du cinéaste YANG Ju-nam, né en 1912. S’il a principalement travaillé comme monteur pendant l’occupation japonaise, il est ensuite devenu réalisateur au sein de l’armée coréenne, tournant des films militaires. Il a pris sa retraite dans les années 60.

Mercredi 30 octobre à 19h15 | Salle 2


AIMLESS BULLET 오발탄

de YOO Hyun-mok - 1961 - 1h47

SYNOPSIS

Dans une Corée d’après-guerre où blessures et misère règnent, deux frères cherchent leur place dans ce pays en reconstruction. Chul-ho est comptable mais a du mal à nourrir sa famille, tandis que Yong-ho, un vétéran blessé au combat, cherche désespérément du travail.

YOO HYUN-MOK

YU Hyun-mok est né en 1924. Il a signé son premier long-métrage comme réalisateur en 1956, THE CROSSROAD. Également enseignant (il a dirigé le département cinéma de l’Université Dongguk), il a fondé sa propre maison de production pour produire ses films et ceux d’autres cinéastes, comme le film d’animation classique ROBOT TAEKWON V (1976). Il est décédé en 2009.

Vendredi 1er novembre à 12h | Salle 2

CL02_-Aimless-Bullet_01.png

 

SHOOT THE SUN BY LYRIC 노래로 태양을 쏘다

de CHO Jae-hong - 1999 - 1h30

SYNOPSIS

Le cinéma coréen a construit sa force grâce à une politique de quotas alloués aux films locaux dans les salles coréennes. A la fin des années 90, ce modèle remis en cause, une lutte s’engage de la part de cinéastes, acteurs, producteurs et autres artistes et techniciens du cinéma coréen pour tenter de préserver cette exception culturelle face au lobbying d’Hollywood.

CHO JAE-HONG

CHO Jae-hong est scénariste et réalisateur de documentaires. Il a remporté un prix du Meilleur scénario au Festival International du Film de Montréal en 1990 et un Prix du Meilleur Documentaire en 1996. Son documentaire SHOOT THE SUN WITH LYRIC a été présenté au Festival de Berlin en 2000.

Jeudi 31 octobre à 14h25 | Salle 2


BARKING DOG 플란다스의 개

de BONG Joon-ho - 2000 - 1h46

SYNOPSIS

Rien ne va pour Yun-ju en ce moment. La femme de cet aspirant professeur d’Université est enceinte et s’il veut obtenir son poste, il va devoir verser un gros pot-de-vin qu’il n’a pas. Mais ce qui l’agace peut-être plus que tout, c’est ce chien aboyant sans cesse dans son immeuble. C’est décidé, Yun-ju va trouver ce chien et s’en débarrasser. Hyun-nam, elle, travaille comme gardienne dans la résidence et surveille les faits et gestes suspects de Yun-ju…

BONG JOON-HO

Né en 1969 à Daegu, BONG Joon-ho a étudié la sociologie et le cinéma. Après plusieurs courts-métrages remarqués, il signe BARKING DOG, son premier long, en 2000. Ses films suivants en font l’un des cinéastes les plus importants de son époque, MEMORIES OF MURDER, THE HOST, MOTHER… jusqu’à être le premier cinéaste coréen de l’histoire à remporter la Palme d’Or au Festival de Cannes pour PARASITE.

Dimanche 3 novembre à 12h05 | Salle 1

 

 
[CL05] gravity of the tea (2).png

GRAVITY OF THE TEA 녹차의 중력

de JUNG Sung-il - 2017 - 2h10

SYNOPSIS

IM Kwon-taek est l’un des grands maîtres du cinéma coréen. Né dans les années 30, sous occupation japonaise, il a commencé le cinéma dans les années 60, et a tourné plus de 100 longs-métrages depuis. GRAVITY OF THE TEA suit IM Kwon-taek dans son quotidien, entre deux tournages.

JUNG SUNG-IL

Né en 1959, JUNG Sung-il a réalisé son premier long-métrage en 2009, CAFE NOIR, invité à la Semaine de la Critique à Venise. Enseignant, critique, auteur, JUNG a ensuite tourné le documentaire NIGHT AND FOG IN ZONA consacré au cinéaste chinois WANG Bin. Il a enchaîné deux documentaires sur IM Kwon-taek, CLOUD ENCORE et GRAVITY OF THE TEA.

Mardi 5 novembre à 14h20 | Salle 1