uN DOCUMENTAIRE FORT SUR LES LUTTES héritées des relations compliquées, belligérantes & colonisatrices entre japon et corée.


Counters 카운터스

de LEE Il-ha - 2018 - 1h38

SYNOPSIS

Au Japon, plusieurs mouvements ultra-nationalistes et xénophobes propagent des discours de haine envers les japonais d’origine coréenne, installés pour la plupart depuis la fin de la période coloniale, après la Seconde Guerre Mondiale. Les “counters” sont leurs opposés, des hommes et des femmes qui se mobilisent pour contrer les messages de haine. La plupart des counters antifascistes sont pacifiques... et puis il y a Takahashi. Un counter tout en contradiction, ancien yakuza qui a horreur de toutes les formes de discriminations, et défend les hommes et femmes qui en sont victimes, avec violence s’il le faut.

COMMENTAIRE DE DAVID TREDLER, CHEF PROGRAMMATEUR AU FFCP

COUNTERS est de ces documentaires qui ne se contentent pas d’un sujet fort. Le réalisateur agrippe le spectateur et le plonge au milieu de ces luttes qui sont l’héritage des relations compliquées, belligérantes, colonisatrices unissant la Corée et le Japon. Bien que situé au Japon, le film en dit long sur les relations nippo-coréennes, sur les conséquences modernes de la colonisation japonaise de la Corée, et la discrimination que cela peut encore engendrer de nos jours. COUNTERS s’intéresse surtout à ceux qui s’opposent à ces discriminations, japonais engagés dans la lutte antifasciste. Mais le cœur du film, c’est Takahashi, ce personnage de chair et d’os, figure angélique et démoniaque à la fois, un homme échappant à tout manichéisme tant il est complexe et multiple. Il fait de ce documentaire passionnant un film de cinéma mémorable.

LEE IL-HA

Né en Corée, LEE Il-ha est arrivé au Japon en 2000, où il a fait ses études, dont un Doctorat en documentaire à l’Université des Arts d’Osaka. Il a depuis travaillé pour plusieurs chaînes de télévision, japonaises et coréennes, avant de signer le long-métrage documentaire, A CRYBABY BOXING CLUB, en 2014. COUNTERS a remporté de nombreux prix en festivals.


samedi 3 novembre à 10h15
lundi 5 novembre à 15h20