Le premier film de KIM Bora met subtilement en parallèle le portrait de la Corée et celui de sa protagoniste, toutes deux pétries de doutes et encore hantées par la violence.


HOUSE OF HUMMINGBIRD 벌새

de KIM Bora - 2018 - 2h18

SYNOPSIS

Séoul, été 1994. Eun-hee est collégienne. Elle cherche sa place entre des parents qui se disputent, une sœur aînée qui fait le mur et un frère qui a la main lourde. Elle a un petit ami mais n’est pas très populaire à l’école. L’arrivée d’une nouvelle professeure dans l’institut privé où elle prend des cours de chinois va changer la façon dont Eun-hee voit le monde qui l’entoure.

LE COMMENTAIRE DE DAVID TREDLER, CHEF PROGRAMMATEUR AU FFCP

HOUSE OF HUMMINGBIRD parle d’une époque. Une époque de la Corée du sud en pleine transition, la dictature derrière elle mais la crise économique qui allait mettre le pays à genoux avant de le propulser au rang de puissance mondiale se dessinant tout juste à l’horizon. Une transition qui est à l’image de cette adolescente, coincée entre l’enfance et l’âge adulte, ne sachant ce que l’avenir lui réserve. Le premier film de KIM Bora met subtilement en parallèle le portrait de la Corée et celui de sa protagoniste, toutes deux pétries de doutes et encore hantées par la violence. HOUSE OF HUMMINGBIRD laisse affleurer les émotions et son regard s’enrichir à mesure que le récit progresse. L’importance des rencontres dans une vie. La difficulté à différencier l’amitié de l’amour. Trouver sa voie quand on est une fille dans la société coréenne machiste. Tout se bouscule avec grâce et poésie pour faire naître sous nos yeux l’un des grands films de l’année.

KIM BORA

Née en 1981, KIM Bora est diplômée de l’Université Dongguk en Corée et de Columbia aux Etats-Unis. Après avoir remporté plusieurs prix avec son court-métrage THE RECORDER EXAM en 2011, KIM Bora a réalisé son premier long-métrage, HOUSE OF HUMMINGBIRD, qui a triomphé dans chaque festival où il a été projeté.


Samedi 2 novembre à 17h15 | Salle 2
(+ Q&A avec le réalisateur 🎤)

Dimanche 3 novembre à 14h45 | Salle 1