sous ses airs de comédie romantique,
mate dresse le portrait d’une jeune génération fragile & maladroite


Mate 메이트

de JUNG Dae-gun - 2017 - 1h32

SYNOPSIS

Joon-ho est un photographe freelance qui vit de contrats éphémères, à l’image de ses relations amoureuses qu’il préfère libres et sans attaches. Eun-ji entre dans sa vie via une application de rencontres. Elle est journaliste et prépare un article sur les rencontres amoureuses de ce type, mais se garde bien de le dire à Joon-ho. Quand Joon-ho est engagé dans le magazine où travaille Eun-ji, il découvre vite la vérité, ce qui n’empêche pas les deux jeunes gens de vite devenir inséparables…

LE COMMENTAIRE DE FLORENT BOUTET, PROGRAMMATEUR AU FFCP

Si MATE, présenté cette année au Festival International du Film de Jeonju, est une pure comédie romantique sur le papier, il est bien plus que cela à l’écran. MATE est le reflet des difficultés d'une génération de jeunes gens ayant du mal à s'engager, préférant les relations sans enjeux, ou définies comme telles, plutôt que de prendre des décisions par trop engageantes. Le film est très touchant dans sa description de la maladresse des deux personnages, incapables de se livrer, de parler avec honnêteté de leurs sentiments respectifs, alors que tout les rapproche. En cela le film de JUNG Dae-gun, dont la douceur et la fragilité cachent un vrai caractère, sonne comme une prémisse d'OLD LOVE de Park Ki-yong, auquel il fait joliment écho et qui est également présenté cette année au FFCP. Un amour de jeunesse à peine esquissé, qui semble une promesse en suspension, libre de se réaliser de nouveau si les chemins des deux personnes se croisaient une fois de plus.

JUNG DAE-GUN

Diplômé de la Korea University et de la KAFA (Korean Academy of Film Arts), JUNG Dae-gun a réalisé en 2011 un long-métrage documentaire, TOO OLD HIP-HOP KID, ayant remporté plusieurs prix en festivals. Son court-métrage SABRA est passé dans de nombreux festivals également. MATE est son second long-métrage, le premier de fiction.


mercredi 31 octobre à 12h00
vendredi 2 novembre à 16h30