ZHANG Lu filme habilement une fable mélancolique ancrée dans un espace concret, réel et cloisonnant, incarné par la ville de Gunsan.


ODE TO THE GOOSE 군산: 거위를 노래하다

de ZHANG Lu - 2018 - 2h02

SYNOPSIS

Yoon-young et Song-hyun viennent d'arriver à Gunsan pour y passer quelques jours de vacances. Les deux amis posent leurs valises dans une mystérieuse auberge dirigée par un homme élevant seul sa fille autiste. Au fil des rencontres et de la déambulation dans Gunsan, la relation de Yoon-young et de Song-hyun se redessine...

LE COMMENTAIRE DE FLORENCE CHERON, PROGRAMMATRICE AU FFCP

ODE TO THE GOOSE explore les liens qui se tissent, maintiennent et désunissent les êtres grâce à une mise en scène précise et apaisante. À l'instar de LA RIVIÈRE TUMEN et A QUIET DREAM (programmé en 2017 au FFCP), deux de ses longs-métrages précédents, ZHANG Lu filme ici habilement une fable mélancolique ancrée dans un espace concret, réel et cloisonnant, incarné par la ville de Gunsan. La présence devant la caméra de PARK Hae‑il (MEMORIES OF MURDER, THE FORTRESS) et MOON So‑ri (UNE FEMME CORÉENNE, MADEMOISELLE) apporte un niveau de lecture supplémentaire à ODE TO THE GOOSE en contaminant le film de leurs rôles antérieurs. En effet, la question de la mémoire individuelle et collective, si prégnante dans le scénario et omniprésente à l'image, donne au récit des accents fantastiques. Cette réalité approximative illustre le tâtonnement des personnages à déchiffrer leurs désirs et à trouver leur trajectoire.

ZHANG LU

ZHANG Lu est né en Chine en 1962. Il a commencé sa carrière de cinéaste en 2000 avec le court-métrage ELEVEN après une première carrière dans la littérature. Il signe son premier long en 2003, TANG POETRY. Ses films RÊVE DE DÉSERT et LA RIVIÈRE TUMEN sont sortis en salles en France, contrairement à GYEONGJU et A QUIET DREAM, ce dernier ayant été programmé au FFCP en 2017.


Mercredi 30 octobre à 14h05 | Salle 2

Vendredi 1er novembre à 14h40 | Salle 2