SCARY HOUSE 무서운집

de YANG Byeong-gan - 2015 - 98 min

SYNOPSIS

Un couple... un immeuble vide... des corvées... un fantôme... et le tic-tac obsédant d'une horloge ! Puis un cri :AAAAH !

LE COMMENTAIRE DE DAVID TREDLER, CHEF PROGRAMMATEUR DU FFCP

Cet été, la rumeur a commencé à se faire entendre en Corée autour d’un tout petit film, projeté dans une ou deux salles seulement dans un premier temps. Un film se voulant d'horreur mais en fait tellement étrange et drôle qu'il laisse ses spectateurs hilares et conquis, alimentant un bouche-à-oreille complètement fou. Non, SCARY HOUSE n’est pas une grande réussite artistique. Mais il se dégage du film quelque chose d’inclassable, une propension au grand n’importe quoi irrésistible qui définit aussi le plaisir que peut procurer un film. Soyons clairs, SCARY HOUSE est totalement improbable, un OVNI cinématographique à hurler de rire qui fera le régal des amateurs d’absurde cirant les bancs des soirées Bis de la Cinémathèque, de la Nuit Excentrique ou de l’Absurde Séance. SCARY HOUSE est déjà un film culte en Corée, on ne pouvait résister à l’envie de vous offrir la bonne tranche de rires qu’il procure. A voir en bande et sans modération.

YANG BYEONG-GAN

Né en 1950, YANG Byeong-gan débute comme réalisateur en 1985 avec An Ark Shell Lands on Earth. Il réalise par la suite What is this for en 1993 et The Man In The Sun en 1994. 21 ans après son troisième film, il revient au cinéma avec un film à très petit budget, Scary House, sur lequel il occupe à la fois les rôles de producteur, réalisateur, scénariste, chef opérateur, ingénieur son, monteur et acteur...

 

Samedi 31 octobre - 21h30