Steel flower 스틸 플라워

de PARK Suk-young - 2016 - 83 min

SYNOPSIS

Une jeune fille sans domicile fixe se rend à Busan pour tenter de trouver du travail. Sans téléphone ni papiers, elle va de jobs en jobs, poussée par son seul instinct de survie, et sa fascination pour les claquettes.

LE COMMENTAIRE DE HUGO PARADIS-BARRERE, PROGRAMMATEUR AU FFCP

PARK Suk-young, déjà remarqué lors de l’édition 2014 du Festival de Busan avec son film WILD FLOWERS, retrouve ici l’une de ses actrices, JEONG Ha-dam, dont le visage n’a pas fini de nous hanter. Le réalisateur filme ici encore un personnage à la dérive, cantonné à la surface visible de la ville, ses rues inhospitalières, ses restaurants qui ne sont plus lieux de socialisation mais vitrines contre lesquelles on se heurte. Un visage fermé, silencieux, mais dans lequel s’inscrit pleinement la froideur du monde et la manière dont on distingue et marginalise l’inconnu. Le mouvement de rejet progressif de la jeune fille par la ville, qui la repousse littéralement en marge, aboutit à une très belle rencontre entre une nature déchaînée et quelques pas de danse appris au cours de ses errances.

PARK SUK-YOUNG

PARK Suk-young a étudié la littérature coréenne avant d'intégrer l'Université Columbia de New York dans le but de poursuivre un cursus de cinéma. Il part avant la fin de ses études pour travailler à la production de LOST & FOUND de JEON Kye-soo (2010). Sa première œuvre en tant que réalisateur sort en 2014, WILD FLOWERS. STEEL FLOWER, qui sort en 2016, donne pour la seconde fois la vedette à JEONG Ha-dam. Le film a remporté le Prix Spécial du Jury au Marrakech International Film festival en 2015.

« Le mouvement de rejet progressif de la jeune fille par la ville aboutit à une très belle rencontre entre une nature déchaînée et quelques pas de danse appris au cours de ses errances. »


Mercredi 26 octobre - 16h35
Samedi 29 octobre - 12h40