KISSING COUSIN 사돈의 팔촌

de CHANG Hyun-sang - 2015 - 103 min

SYNOPSIS

Peu avant la fin de son service militaire, Tae-ik prend quelques jours de permission pour assister à la réunion de famille que propose Ari, une cousine pour qui il a eu de forts sentiments quand il était enfant et qu’il n’a pas revue depuis douze ans. Pendant les quelques jours qu’ils vont passer ensemble, les deux jeunes gens vont vivre des émotions plus fortes, mais devront aussi assumer des responsabilités plus lourdes que lorsqu’ils étaient enfants.

LE COMMENTAIRE DE CHOI DAYAE, PROGRAMMATRICE AU FFCP

Enchanteur et captivant comme le sourire d’Ari, KISSING COUSIN raconte une belle histoire d’amour sans se faire écraser par le thème tabou qu’il aborde. Au lieu de réaliser une fresque de l’amour impossible, le cinéaste a choisi de travailler en petite équipe, et de mettre en lumière de nouveaux visages du cinéma coréen. Il saisit ainsi dans une narration dense la subtilité des émotions simples et sincères qui relient ses deux jeunes protagonistes, et par lesquelles ils s’affirment. En s’appuyant sur la fraîcheur de ses personnages et sur son habileté à faire vibrer dans l’image leurs sensations émoustillantes, le film vogue avec une douceur palpitante entre affection, exaltation, contraintes, innocence et tension sensuelle.

CHANG HYUN-SANG

CHANG Hyun-sang a commencé sa carrière par une série de films courts, avant de réaliser son premier long métrage en 2013, NEVERDIE BUTTERFLY, consacré aux amours d'été de plusieurs jeunes adultes. Deux ans plus tard, il revient sur le devant de la scène avec KISSING COUSIN, en compétition au Seoul Independent Film Festival.

 

« le film vogue avec une douceur palpitante entre affection, exaltation, contraintes, innocence et tension sensuelle. »


Jeudi 27 octobre - 14h45
Samedi 29 octobre - 15h15