« AVEC l'absurdité de la réalité comme toile de fond, la tragédie et le burlesque s'emmêlent à travers un humour noir. »


THE ARTIST: REBORN 아티스트: 다시태어나다

de KIM Kyoung-won - 2016 -  96 min

SYNOPSIS

Après dix années passées en Europe à étudier et peindre, Giselle est de retour en Corée. Artiste jusqu’au bout des ongles, elle a un avis sur tout, de ce qui fait la qualité d’un café aux toiles d’un vieil artistes qu’elle déteste. Jae-beom, jeune directeur d’une galerie toujours en quête de talents à faire découvrir, a un coup de foudre pour les toiles de Giselle. Il en est persuadé, il tient là une artiste rare qui va exploser dans le milieu. Rien ne va pourtant se passer comme il l’imaginait.

KIM KYOUNG-WON

Né en 1983, KIM Kyoung-won réalise deux courts-métrages, intitulés GOD DOES NOT ANSWER (2009) et FINDING FROG (2013), avant de tourner son premier long-métrage, THE ARTIST: REBORN.

 

LE COMMENTAIRE DE CHOI DAYAE, PROGRAMMATRICE AU FFCP

Étrangement, THE ARTIST: REBORN nous évoque un spectacle de danse populaire traditionnelle en Corée : l'absurdité de la réalité y est prise comme toile de fond, la tragédie et le burlesque s'emmêlent à travers un humour noir, à deux doigts de se réconcilier. Aucun participant à ce jeu (pas même le spectateur) n'échappe à la critique, même Giselle, victime du système et présentée comme un personnage orgueilleux revendiquant sa vérité artistique dans ce monde capitaliste. Le réalisateur a l'intelligence de se servir d’outils narratifs souvent considérés comme des ressorts faciles (la mort, le succès) pour mieux faire écho au monde dans lequel on façonne et fabrique les artistes. Avec une sacrée touche d’ironie. Ajoutez à cela des acteurs (l’étonnante RYU Hyun-kyung et la star montante PARK Jung-min) qui jouent tels d’habiles équilibristes à la frontière entre comique et sérieux, et voilà un film ambitieux, drôle et plein de fraîcheur.


mercredi 25 octobre à 17h10
+ Q&A avec le réalisateur

jeudi 26 octobre à 20h35
+ Q&A avec le réalisateur